Télécharger le pdf

L’impact économique du CHU Bruxelles

L’impact induit du CHU Bruxelles dans la Région bruxelloise (effet multiplicateur)

L’impact induit repose sur une projection des flux monétaires et des emplois que les revenus et emplois directement générés par le CHU Bruxelles vont injecter au fil du temps dans l’économie locale. En effet, les revenus et emplois du CHU Bruxelles engendrent eux-mêmes indirectement d’autres revenus et emplois, notamment auprès des fournisseurs du CHU Bruxelles mais aussi auprès des fournisseurs de ces derniers, produisant en cascade un effet multiplicateur dans le temps, à la manière d’une spirale vertueuse.

Le coefficient multiplicateur intrarégional des flux monétaires pour la Région bruxelloise spécifique au secteur hospitalier est de 0,71 ce qui signifie que 1 million d‘euros de revenus générés par le secteur hospitalier produira au fil du temps 710.000 euros injectés dans l’économie bruxelloise.

L’impact économique induit en termes de flux monétaires générés dans la Région bruxelloise par l’activité du CHU Bruxelles est donc de :

0,71 x 834.349.027 € (revenus du CHU Bruxelles) = 592.387.809 € de retombées indirectes pour la Région bruxelloise.

1 ETP au CHU Bruxelles génère indirectement en Région bruxelloise, 0,33 ETP, dans la chaîne de ses fournisseurs.

L’impact induit en termes d’emplois générés indirectement par le CHU Bruxelles dans la Région bruxelloise est donc de :

0,33 x 6.272 ETP (5.987,4 ETP du CHU Bruxelles17 + 284,2 ETP salariés employés par les ASBL/entreprises sur sites, toutes régions confondues) = 2.070 ETP d’emplois indirects générés pour la Région bruxelloise.

17 Les ETP considérés incluent les salariés du CHU Bruxelles mais aussi les détachements et les intérimaires. Les indépendants en sont exclus.