Télécharger le pdf

Présentation et chiffres clés

Le Centre Hospitalier Universitaire de Bruxelles (CHU Bruxelles) a été créé en 2015. Il coordonne l’offre de soins et mutualise une série de services de support pour les 4 hôpitaux universitaires publics associés au réseau IRIS: le CHU Saint-Pierre, le CHU Brugmann, l’Institut Jules Bordet et l’Hôpital Universitaire Des Enfants Reine Fabiola. Le CHU Bruxelles travaille en relation étroite avec une série de partenaires privilégiés tels que la Ville et le CPAS de Bruxelles, l’Université Libre de Bruxelles (ULB) et la Vrije Universiteit Brussel (VUB).

Ces institutions hospitalières sont réparties sur 7 sites hospitaliers dont 6 sont situés sur le territoire de la Ville de Bruxelles. Le dernier est localisé dans la Commune de Schaerbeek.

Ces 7 implantations représentent près de 371.761 m² construits répartis sur plus de 26 hectares.

image de la carte

Avec 1.781 lits agréés, le CHU Bruxelles représente 21 % des lits que comptent les 22 institutions hospitalières de la Région de Bruxelles-Capitale.

image du chapeau

21%

le CHU représente 21% des lits que comptent les 22 institutions hospitalières de la Région de Bruxelles-Capitale

Nbre de lits agréés du CHU Bruxelles au 31/12/2016

Au-delà de son premier métier qui est de prodiguer des soins de qualité accessibles à tous, le CHU Bruxelles a aussi d’autres missions clés:

Former les futurs professionnels de la santé et assurer la formation continue de son personnel

Soigner les patients,à tous les stades de leur vie, quelle que soit leur appartenance socio-économique ou philosophique

Chercher, innover et faire progresser les méthodes diagnostiques et thérapeutiques

Assurer des missions d’intérêt économique général en offrant des soins aux plus défavorisés et en travaillant étroitement avec les CPAS locaux

Assumer un rôle économique et sociétal en tant qu’entreprise et employeur public

LA RECHERCHE, UNE MISSION FONDAMENTALE DU CHU BRUXELLES

Environ un cancer du sein sur trois entraînera des métastases malgré les traitements administrés durant les phases précoces de la maladie. L’étude BIG-AURORA est une étude internationale coordonnée au départ de l’Institut Jules Bordet qui cherche à comprendre pourquoi un cancer du sein génère des métastases et pourquoi certaines patientes répondent très bien à un traitement standard et d’autres, non. Les chercheurs pourront ainsi découvrir de nouvelles cibles de traitements mieux adaptés aux hommes et aux femmes atteints d’une maladie métastatique.

Les chiffres clés en 2016

HÔPITAUX

  • 4 hôpitaux publics universitaires
  • 7 sites
  • 371.761 m² construits répartis sur plus de 26 hectares

DONNÉES ÉCONOMIQUES

  • 834.349.027 € de revenus
  • 489.956.948 € de frais de personnel (59% des charges)
  • 652.257.366 € d’investissements cumulés entre 2007-2016

RESSOURCES HUMAINES

  • 6.778 personnes salariées
  • 5.550 ETP (équivalents temps plein) salariés
  • 1.237 indépendants, 96 intérimaires et 425 détachements
  • 55% du personnel salarié domiciliés en Région bruxelloise
  • 75% de femmes salariées

SOINS

  • 1.781 lits agréés
  • 63.580 admissions1
  • 464.287 patients dont 77% résidant en Région bruxelloise
  • 193.878 passages aux urgences
  • 36.541 interventions chirurgicales
  • 6.593 accouchements

ENSEIGNEMENT

  • 4.686 futurs professionnels en formation
  • 77 maitres de stages pour les médecins en formation
  • Près de 776.000 heures de formation du personnel à charge de l’employeur

RECHERCHE

  • 615 publications scientifiques
  • 434 études cliniques en cours

1Les admissions comptabilisées incluent toutes les journées facturées comme admissions au sens de l’INAMI, en hospitalisation classique et en hospitalisation de jour, toutes disciplines médicales confondues.

2Le poste « Autres recettes » recouvre principalement les produits des années antérieures, les subventions et subsides, les refacturations de personnel entre hôpitaux, les recettes des études cliniques et la récupération des créances

3Le poste « Autres dépenses » recouvre principalement les charges financières, les contrats d’entretien, l’achat de petit matériel, les contrats d’assurance et les autres frais administratifs.